Aller sur StaffmatchCandidature spontanée
visuel-blog-suppression-allocations-chomage.jpg
visuel-blog-suppression-allocations-chomage.jpg

Refus de CDI : ce qui change en 2024

19 janvier 2024 · 2 min de lecture
Rejoignez Staffmatch
Voir les offres d’emploi
Partager sur
Droit du Travail
Refus de CDI : ce qui change en 2024
Depuis le 1er janvier 2024, refuser deux propositions de CDI après un CDD ou une mission en intérim en l’espace d’un an peut entraîner une suspension des indemnités chômage.
Cependant, il existe des particularités. On vous explique tout dans cet article.

Un durcissement des règles

Désormais, refuser un CDI en 2024 pourrait bien vous couper l’accès aux allocations chômage. Un décret publié le 28 décembre met en place de nouvelles règles d’indemnisation chômage en cas de refus répété d’un contrat à durée indéterminée par des salariés en CDD ou en mission d’intérim.

Des critères bien spécifiques

Bien entendu, il existe des conditions pour que la fin de vos allocations chômage soit actée.
Vos droits aux allocations chômage seront suspendus si vous êtes en CDD et que :
  • Vous refusez à deux reprises un CDI de votre employeur,
  • Les refus ont été actés en l’espace de moins d’un an,
  • L’emploi proposé est similaire ou équivalent à celui que vous occupez,
  • La rémunération est au moins égale à celle perçue pour une durée de travail équivalente,
  • Le lieu de travail est identique.
Pour les personnes effectuant des missions en intérim, les conditions sont identiques. La seule différence est que les propositions de CDI doivent provenir de l’entreprise utilisatrice dans laquelle vous êtes en mission.
L’employeur ou l’entreprise utilisatrice sont tenus de proposer le CDI avant la fin du CDD ou de la mission en intérim. De plus, il est impératif qu’ils accordent au salarié un délai raisonnable pour réfléchir à cette proposition. Ce délai de réflexion est une période pendant laquelle le salarié peut évaluer l’offre et prendre une décision informée. L’employeur doit clairement indiquer que, si aucune réponse n’est donnée à la fin de ce délai, cela sera considéré comme un refus.

L’employeur ou l’entreprise utilisatrice tenus d’informer France Travail

En cas de refus ou en cas d’absence de réponse à l’expiration du délai de réflexion, l’employeur ou l’EU, disposera d’un mois pour en informer France Travail, par voie dématérialisée.
Une fois reçue et évaluée, France Travail informera le salarié des conséquences des refus de CDI sur l’ouverture de ses droits chômage.
Ce décret s'inscrit dans la réforme de l'assurance-chômage, qui avait déjà supprimé les indemnités chômage en cas d'abandon de poste.
Les objectifs affichés par le gouvernement sont clairs : réduire le taux de chômage et faire des économies.

Staffmatch vous accompagne dans votre carrière professionnelle

Avec le durcissement des conditions d’accès aux allocations chômage, l’intérim peut être envisagé comme une alternative pour compenser la perte d’accès aux indemnités chômage.
Chez Staffmatch, nous mettons tout en place pour que vous puissiez vous épanouir professionnellement. Nous vous offrons de nombreuses opportunités professionnelles pour que vous puissiez évoluer et construire votre carrière. Cela vous permettra d’acquérir plus d’expérience mais également plus de compétences. Vous serez ainsi plus mature et attractif sur le marché du travail.

Partager sur
avatar
Stéphane PhouybanhdytLead Marketing & Digital
Tags
Articles similaires
Article de blog_Abandon-de-poste.jpg
Droit du Travail

Les nouvelles modalités pour l'abandon de poste en 2023

04 septembre 2023 · 4 min de lecture
Prochainement, l’abandon de poste ne donnera plus le droit aux allocations chômage. Staffmatch fait le point avec vous sur les nouvelles modalités concernant l’abandon de poste.
inflation-interim-staffmatch
Actualités

Tout savoir sur l’indemnité inflation en intérim

03 décembre 2021 · 2 min de lecture
Vous êtes intérimaire et avez travaillé en octobre 2021 ? Vous êtes sûrement éligible au versement de l’indemnité inflation ! Découvrez tous les détails dans cet article.
Devenez intérimaire chez Staffmatch !
Voir les offres d’emploi
Intérimaire utilisant l’application mobile

NOS RÉSEAUX SOCIAUX
PARTENAIRE MAJEUR
NOTRE APPLICATION MOBILE INTÉRIMAIRE
Scannez pour télécharger

Donnez votre avisContactez-nousCookies
Staffmatch, Groupe d’intérim, déclare son activité à la DRIEETS (Direction Régionale Interdépartementale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) selon l’article R-124-1 du Code du Travail. Atradius est notre garant financier assurant les salaires et les charges sociales des intérimaires en cas de défaillance selon l’article L.1251-50 du Code du Travail.Copyright 2024 © Staffmatch